CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​

La migraine ophtalmique

Touchant en moyenne 1 adulte sur 5 en France, la migraine ophtalmique a un retentissement fonctionnel et émotionnel chez le patient atteint, jusqu’à avoir un fort impact sur sa qualité de vie. COP9 répond à toutes les questions que vous vous posez sur cette pathologie oculaire : définition, symptômes, diagnostic et comment traiter la crise.

Migraine ophtalmique
La migraine ophtalmique touche 1 adulte sur 5 en France

Qu’est-ce qu’une migraine ophtalmique ?

Cette pathologie se traduit par des crises de maux de tête violents, appelés également céphalées.

On distingue pour la migraine ophtalmique 2 types de crises :

  • la migraine sans aura, représente la majorité des crises ;
  • la migraine avec aura : elle est accompagnée de symptômes visuels. On retrouve dans cette catégorie des troubles visuels, sensitifs ou phasiques, avant la céphalée. 

L’aura visuelle est un phénomène issu de maladies neurologiques et non pas oculaire.

Certains patients ayant une prévalence à la migraine ophtalmique peuvent avoir des composantes génétiques qui expliquent cette pathologie. Plusieurs membres d’une même famille peuvent en souffrir. Néanmoins, aucun gène héréditaire n’a été encore identifié à ce jour.

Qu’est-ce qui déclenche la migraine ophtalmique ?

Les patients régulièrement atteints de migraine seraient davantage prédisposés à faire des crises.

Les facteurs déclenchant de fortes migraines peuvent être :

  • la consommation d’alcool ;
  • certains aliments (fromage, viandes salées, produits fermentés, etc.) ;
  • les changements brusques de luminosité ;
  • la fatigue ou le manque de sommeil ;
  • les changements émotionnels ;
  • les changements hormonaux ou la prise de pilule.

Ces crises douloureuses ont un fort retentissement sur la vie quotidienne des personnes qui pourront trouver un soulagement grâce à un diagnostic auprès d’un professionnel de santé, comme un ophtalmologue, ou un médecin généraliste.

Comment diagnostiquer la migraine ophtalmique ?

Se sensibiliser et savoir reconnaître les signes annonciateurs est le premier pas vers un diagnostic efficace. Mais quels sont les symptômes de la migraine ophtalmique ? 

  • Des symptômes visuels : points lumineux, scotomes, perte de la vision.
  • Des nausées et des vertiges.
  • Un mal de tête d’un seul côté du crâne en sensations intenses.
  • Tension aux tempes.
  • Parfois des fourmillements et des troubles du langage.
  • Intolérance à la lumière (photophobie) et au bruit.

Les patients migraineux décrivent leur céphalée comme durant de 4 heures à 3 jours consécutifs. Il est possible de souffrir de maux de tête avec une fréquence des crises répétées et rapprochées. La douleur est alors définie comme une céphalée chronique.

Si vous, ou un de vos proches, souffrez de fortes migraines ophtalmiques, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre ophtalmologue. Vous réaliserez un examen clinique et obtiendrez une prescription adaptée.

Quel est le traitement de la migraine ophtalmique ?

Le diagnostic repose principalement sur les symptômes neurologiques et ophtalmologiques décrits par le patient souffrant de la migraine ophtalmique.

Des examens cliniques sont réalisés en ophtalmologie, et neurologie s’il y en a besoin. Votre vision est examinée avec attention par votre ophtalmologiste.

Alors, quelles sont les solutions pour traiter la migraine ophtalmique ?

COP9 vous invite à déterminer les facteurs qui pourraient déclencher les épisodes douloureux. Définir la cause des crises de migraine pourra vous aider à l’atténuer. Vous pourrez aussi en informer votre ophtalmo afin de bien vous orienter dans votre parcours médical.

Dès le début de la crise, il est conseillé de vous reposer dans une pièce, dans la pénombre ou si possible dans le noir total. La relaxation est une première solution non médicamenteuse.

Cependant, si les fortes migraines persistent, consultez votre médecin traitant pour obtenir une prescription. Il mettra en place un traitement de fond contre la migraine, à base d’antalgiques, ou adaptés aux maladies neurologiques.

COP9 attire votre attention sur les risques de l’automédication ! Les personnes souffrant de migraine peuvent prendre des doses inadaptées de médicaments à titre préventif, voir être en surconsommation. Ces abus médicamenteux des patients migraineux peuvent avoir des effets secondaires et provoquer des migraines ophtalmiques d’autant plus fortes.

Optez avant tout pour un traitement prescrit par un professionnel de santé pour un réel soulagement !

Plus d’informations sur la migraine ophtalmique ?

L’équipe COP9 vous invite à compléter notre article sur la migraine ophtalmique en découvrant le site de l’Association Française des Céphalées. Et pour rester en contact avec nous, n’hésitez pas à rejoindre notre page Facebook ou de vous abonner à notre Instagram pour suivre toute notre actualité sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.