CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​

Les corps flottants oculaires

Les corps flottants oculaires, aussi connus sous le surnom de « mouches volantes », est un trouble oculaire commun. Ces tâches qui semblent bouger devant les yeux vous sont présentées dans cet article réalisé par l’équipe COP9. Vous saurez tout sur leur origine, leurs symptômes, mais aussi quand consulter et quels sont les traitements possibles.

corps flottants oculaires

Qu’est-ce que les corps flottants oculaires ?

Les myodésopsies, ou corps flottants oculaires, correspondent à l’apparition dans le champ visuel de points, tâches, ou filaments, de formes diverses, de couleur noire ou grise. Ces corps vont bouger avec le regard, et sont parfois comparés à des araignées par les patients de COP9.

Ces corps flottants apparaissent surtout lorsque le regard est fixé sur des espaces et des espaces très clairs, comme le ciel, un mur blanc ou un écran d’ordinateur fortement lumineux.

Ce sont des petits amas condensés, formés dans le vitré. Ils vont se superposer à ce qui est observé et se déplacer. Dans ce cas, cela ne nécessite pas de prise de rendez-vous.

Cependant, il peut aussi s’agir d’un décollement postérieur du vitré. Cela va alors tirer sur la membrane de la rétine, et potentiellement engendrer des déchirures et un décollement de rétine. Cette action va engendrer une lésion avec des saignements, ainsi que des flashs lumineux en plus des corps flottants oculaires. Dans ce cas, il est nécessaire de rencontrer rapidement un ophtalmologue pour éviter toute complication.

Quelle est la cause des corps flottants oculaires ?

Les corps flottants oculaires, ou myodésopsies, sont dus à différents facteurs :

  • dégénérescence dûe au vieillissement (dégénérescence maculaire) ;
  • la myopie ;
  • le stress ou la fatigue ;
  • l’anémie ;
  • un traumatisme sur l’œil ;
  • une chirurgie de la cataracte ;
  • une capsulotomie du cristallin ;
  • un décollement de la rétine.

Phénomène essentiellement inoffensif, l’équipe COP9 vous rappelle cependant l’importance d’être sensibilisé aux symptômes. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous pour un examen du fond d’œil à titre préventif auprès de votre ophtalmologiste.

Quels sont les symptômes des corps flottants oculaires ?

Les symptômes suivants demandent une attention toute particulière, avec une consultation en ophtalmologie dès que possible :

  • corps flottants oculaires accompagnés d’éclairs lumineux ;
  • les points noirs et points brillants dont la taille augmente ;
  • le globe oculaire est douloureux ;
  • une migraine chronique ;
  • des corps flottants accompagnés de troubles de la vision (vision floue).

Des pathologies oculaires, comme des lésions rétiniennes ou hémorragies, peuvent avoir lieu : un examen ophtalmologique réalisé lors d’un RDV vous est fortement conseillé.

Quel est le traitement des corps flottants oculaires ?

Votre spécialiste de la vue va vérifier l’état du fond d’œil. Il va réaliser tout examen ophtalmologique nécessaire pour étudier la pupille, le champ de vision, le nerf optique, etc. Les antécédents médicaux familiaux sont aussi demandés afin de dépister une quelconque fragilité oculaire.

L’objectif de ces examens complémentaires est d’éliminer tout risque de déchirure, de saignement, de décollement de la rétine, ou toute autre pathologie qui pourrait justifier cette présence de points sombres et petits filaments dans le champ de vision.

Le traitement n’est pas nécessaire en règle générale. Les corps flottants oculaires sont bénins et ne représentent pas un danger pour l’acuité visuelle.

Dans des cas exceptionnels, où les corps flottants deviennent une gêne pour la vision, comme un voile sombre, avec une persistance du symptôme, il est possible pour votre ophtalmo chirurgien d’effectuer une intervention chirurgicale, sous anesthésie.

  • La vitrectomie : les myodésopsies ont une incapacité visuelle. Cette chirurgie oculaire consiste à remplacer l’humeur vitrée par une solution saline.
  • La vitréolyse au laser : intervention réalisée avec le laser chirurgical YAG, il s’agit d’une disruption des points noirs.

COP9 attire votre attention sur le risque de tout acte chirurgical comme le traitement au laser : ce n’est qu’en de rares cas qu’elles sont réalisées.

En conclusion : être alerte face aux corps flottants oculaires !

Devant l’apparition de petits points lumineux et/ou noirs, qui peuvent devenir gênants, pensez à effectuer un examen ophtalmologique. Un voile devant les yeux, une modification de votre champ visuel périphérique peuvent alerter sur un risque de décollement ou de déchirure de la rétine.

Les deux yeux, ou un seul, peuvent être touchés par les corps flottants oculaires… Donc faites attention à ces petites tâches devant vos yeux !

N’oubliez pas de commenter cet article, mais aussi de suivre nos actualités sur nos réseaux sociaux : Facebook ou Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.