CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​
APPELEZ-NOUS

Comprendre… la capsulotomie

En ophtalmologie, la capsulotomie consiste à effectuer un traitement de l’œil, plus précisément de la capsule du cristallin, par laser YAG. Réalisé par un ophtalmologiste chirurgien et son équipe, cet acte est indolore et rapide. Continuez votre lecture pour découvrir en détail comment se réalise la capsulotomie !

Capsulotomie

Qu’est-ce que la capsulotomie ?

La capsulotomie est un acte chirurgical réalisé par votre ophtalmologue chirurgien. Cette chirurgie des yeux (un ou deux) se fait au laser.

Cette technique permet de dégager l’axe optique et de lui rendre sa transparence : la capsule naturelle du cristallin peut s’opacifier à cause de la multiplication de cellules anormales. Par exemple, elle va traiter la cataracte secondaire, qui est une évolution normale après un traitement de la cataracte.

Après l’intervention, le patient observe une amélioration après quelques heures, si son œil opéré ne présente aucune altération oculaire qui pourrait ralentir voire empêcher une récupération visuelle.

Certains patients nous rapportent la présence de points noirs ou corps flottants oculaires à la suite du traitement chirurgical. Néanmoins, ces effets disparaissent en quelques jours voire semaines après la capsulotomie. S’ils persistent trop, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologue, ou notre spécialiste le Dr Stéphanie Zwillinger, en prenant rendez-vous sur Doctolib.

Comment se passe une capsulotomie ?

Une capsulotomie est un traitement au laser qui se déroule en plusieurs étapes, en chirurgie ambulatoire. Une hospitalisation n’est donc pas nécessaire, sauf avis contradictoire de votre chirurgien.

Dans un premier temps pré-opératoire, la pupille va être dilatée grâce à un collyre. Ensuite, un collyre anesthésique va être déposé sur l’œil à opérer, ou les deux yeux, selon le cas opératoire. Il s’agit d’une anesthésie locale, vous êtes conscient lors de l’acte. Une fois la préparation terminée, il est temps de passer à l’intervention chirurgicale.

Le laser est alors appliqué : il est indolore, puisque réalisé sous anesthésie locale. L’acte ne dure que quelques minutes. Dans certains cas rares, une lentille peut être déposée sur l’œil que l’on opère si celui-ci ne réagit pas comme prévu.

À la fin de cette chirurgie, on effectue une instillation de quelques gouttes de collyre anti-inflammatoire et anti-hypertenseur sur le globe oculaire. Après vérification, le patient peut rentrer chez lui. Dès le lendemain, il est possible de reprendre ses activités habituelles sans risque de complications.

En post-opératoire, vous allez suivre le traitement médical qui vous est prescrit. Il est commun d’instiller pendant quelques jours dans l’œil opéré des gouttes anti-inflammatoires. Le but est d’éviter une inflammation et une hypertonie intra-oculaire.

Enfin, le chirurgien ophtalmologue va fixer un rendez-vous pour examiner les yeux et s’assurer de la bonne cicatrisation ainsi que de la réussite du traitement.

L’équipe COP9 vous apporte maintenant ses conseils pour bien préparer votre capsulotomie : 

  • venir accompagné, surtout pour être aidé pour rentrer chez vous après l’intervention chirurgicale ;
  • vous pouvez ressentir un éblouissement, ne vous inquiétez pas. Il s’agit d’un effet secondaire de la lumière du microscope utilisé lors de l’opération ;
  • n’ayez pas peur de reprendre vos activités habituelles dès le lendemain.

Réaliser une capsulotomie grâce au laser YAG

Le laser YAG fonctionne en mode pulsé : c’est-à-dire qu’il va délivrer sur un point donné une énergie importante, sur une durée très courte. Contrairement à d’autres types de lasers qui font fonctionner par effet thermique, le laser YAG va couper une zone très précise qui préserve les tissus périphériques.

Grâce à cette technique très précise, l’acuité visuelle est récupérée très rapidement après une capsulotomie, avec peu d’effets secondaires qui pourraient venir gêner la vision.

Ce type de laser est utilisé pour d’autres interventions, comme l’iridotomie périphérique. Il s’agit d’un traitement du bloc pupillaire. Le laser YAG va réaliser un petit trou dans l’iris en quelques minutes et sans dilatation de la pupille, en myosis.

Le laser YAG est utilisé uniquement après un avis ophtalmologique, avec examens et pathologie avérée.

Quels sont les risques possibles avec la capsulotomie ?

La capsulotomie postérieure réalisée au laser est un traitement sans risque et non invasif.

Cependant, l’équipe COP9 du Dr Stéphanie Zwillinger souhaite vous informer sur les risques potentiels pouvant survenir à la suite de cette opération. Ceux-ci sont néanmoins rares.

  • Dans les premières heures après l’intervention, la pression intraoculaire peut augmenter temporairement.
  • Une inflammation peut se faire observer en réaction à l’opération.

Néanmoins, si le traitement prescrit est suivi avec attention, le collyre anti-hypertensif et les gouttes anti-inflammatoire seront là pour éviter tout risque.

Nous espérons qu’à la lecture de cet article sur la capsulotomie vous aurez trouvé les réponses à vos questions sur cet acte chirurgical ophtalmologique. Comme vous avez pu le constater, il est réalisé sous anesthésie, dont le laser effectue une fine incision dans l’œil, sans impacter le champ visuel. Vous retrouvez une bonne vision dès le lendemain, et votre seul traitement sera d’appliquer les collyres prescrits.
Si vous souhaitez en savoir plus sur nos professionnelles COP9, nos spécialités, ou bien vous sensibiliser sur la vision ? N’hésitez pas à vous abonner à nos réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *