CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​

La cataracte congénitale

Notre équipe pluridisciplinaire vous offre un suivi complet de la cataracte congénitale, dans un parcours de soin coordonné par le Dr Stéphanie Zwillinger. Cette pathologie est un des troubles de la vision qui peut demander une chirurgie oculaire et faire partie des urgences ophtalmologiques pédiatriques. À la lecture de cet article, apprenez-en plus sur la cataracte congénitale, ses origines et son traitement chirurgical. Mais surtout, vous sensibiliser à l’importance du contrôle ophtalmologique des tout-petits.

cataracte congénitale

Qu’est-ce qu’une cataracte congénitale ?

Présente à la naissance, ou très peu de temps après, la cataracte congénitale correspond à une opacification du cristallin. Elle fait partie des maladies des yeux pédiatriques pour lesquelles notre ophtalmologue, le Dr Stéphanie Zwillinger, est spécialisée.

On observe que le cristallin peut avoir une opacité de couleur blanche assez dense. Celle-ci empêche le bon développement de la vision du nourrisson si elle n’est pas retirée car elle cause une occlusion et empêche la lumière de rentrer dans l’œil.

Selon l’emplacement, mais aussi la densité de l’opacification, il est possible pour le chirurgien ophtalmologue d’y remédier. Cette chirurgie retire le cristallin opacifié lors d’une intervention chirurgicale.

Cela est nécessaire pour permettre à l’enfant qui est encore bébé, d’avoir un développement normal de sa vision. La prise en charge médicale prévient alors une éventuelle amblyopie, une malvoyance, voire une cécité.

La cataracte congénitale peut atteindre un seul œil comme les deux yeux, d’où il est important de faire examiner les yeux de son bébé dès son plus jeune âge et de consulter un ophtalmologue pédiatrique. Plus la prise en charge des patients est précoce, mieux elle sera suivie et soignée dans le cadre d’une consultation spécialisée.

Quelles sont les causes de la cataracte congénitale ?

On observe plusieurs causes possibles à la cataracte congénitale :

  • une cause héréditaire ;
  • une infection ;
  • un diabète ;
  • un traumatisme ;
  • une inflammation ou une réaction médicamenteuse.

Les cataractes peuvent aussi apparaître pendant la grossesse. Si la mère développe des infections comme la rubéole, la varicelle ou la rougeole, qui font partie des causes les plus fréquentes.

Il est aussi possible que la cataracte congénitale n’ait pas été diagnostiquée de manière précoce. Certaines affections oculaires se révèlent dans le temps. Un enfant donc plus âgé peut recevoir un diagnostic de cataracte pédiatrique lors d’explorations fonctionnelles plus tardives. La cause la plus fréquente de cette cataracte est le traumatisme, tel qu’un coup reçu à l’œil.

L’équipe COP9 du Dr Stéphanie Zwillinger attire votre attention sur l’importance de réaliser régulièrement un examen ophtalmologique pour votre enfant. Il est très important de le prendre en charge le plus tôt possible : vous vous assurez le meilleur suivi pour votre enfant s’il est atteint de cette pathologie…Ou de toutes autres affections oculaires.

Lors de votre rendez-vous dans votre centre d’ophtalmologie, renseignez votre ophtalmologue sur tout antécédents familiaux qui pourraient orienter le spécialiste dans son diagnostic.

Quelle est la différence entre la cataracte et la cataracte congénitale ?

Nous pouvons catégoriser les cataractes selon leurs causes :

  • la cataracte due au vieillissement ;
  • la cataracte congénitale ;
  • la cataracte traumatique ;
  • la cataracte secondaire dûe à des infections.

La cataracte est essentiellement liée à l’âge. Elle peut apparaître après 55 ans, de façon très progressive. Nous reparlerons de celle-ci dans un prochain article.

Lorsque la cataracte est présente à la naissance, on parlera alors de cataracte congénitale, le plus souvent héréditaire.

L’appellation cataracte / cataracte congénitale est donc liée à l’âge d’apparition de la pathologie. Il est donc important de se faire examiner les yeux à tout âge !

Existe-t-il une prédisposition à la cataracte congénitale ?

À tout âge, nous pouvons développer un trouble de la vision, d’où il est important de réaliser régulièrement un dépistage avec son ophtalmo. Mais peut-on être plus fragile face à une maladie de l’œil ?

Les pathologies oculaires peuvent survenir dès la naissance, comme avec une cataracte congénitale ou un strabisme. Les personnes diabétiques ont aussi plus de risques de développer des pathologies.

En termes de chiffre, la cataracte congénitale touche environ 3/10 000 nourrissons. Les deux tiers sont touchés par cette maladie aux deux yeux. Le facteur le plus courant est l’hérédité. Les anomalies chromosomiques, les troubles métaboliques peuvent aussi l’expliquer.

La cataracte congénitale unilatérale serait plutôt sans lien avec les antécédents familiaux, et touche les enfants en bonne santé.

Les jeunes enfants, en bonne santé comme atteints de pathologies comme le diabète, le surpoids, etc., les enfants avec des antécédents médicaux ou avec la présence de cataracte dans la famille, doivent prendre plus de précautions pour la santé de leur vision.

Faut-il opérer une cataracte congénitale ?

Il n’est pas obligatoire de réaliser une opération de la cataracte congénitale. La chirurgie ophtalmologique dépend de l’examen de la vue et de son diagnostic par le spécialiste qui repèrera toute anomalie dans l’œil de l’enfant.

Il existe des cataractes congénitales qui ne justifient pas une opération chirurgicale rapide car la partie du cristallin touchée, ne gêne pas ou peu, le développement de la vision de l’enfant.

D’un autre côté, il existe des cas qui nécessitent une chirurgie de la cataracte sous anesthésie, durant une brève hospitalisation en service d’ophtalmologie.

Lorsque l’opération de la cataracte a eu lieu, il est essentiel de poursuivre le suivi ophtalmologique pour s’assurer que le développement de la vision est possible et mettre en place les solutions pour accompagner l’enfant. Notre centre COP9 vous propose des solutions, telles que des séances de psychomotricité ou d’orthoptie, afin d’offrir à votre enfant une rééducation optimale.

Le suivi ophtalmologique est cependant indispensable pour vérifier l’évolution de la cataracte et la prescription d’une bonne correction visuelle pour prévenir les risques d’amblyopie.
Pour conclure cet article sur la cataracte congénitale, notre équipe COP9 vous encourage donc à prendre rendez-vous auprès d’un ophtalmologue pour bébé le plus tôt possible. Il réalisera un examen de la vue pour vous dépister tout risque. À la moindre gêne exprimée par votre tout petit, ou que vous remarquez, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.