CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​
APPELEZ-NOUS

Comprendre…l’amblyopie

La vision de l’enfant, et du nouveau-né, évolue très vite : il est donc nécessaire de réaliser un dépistage précoce pour s’assurer de l’absence de trouble de la vision. L’amblyopie en fait partie. Découvrez dans cet article cette pathologie aussi nommée “œil paresseux”, ses origines, ses symptômes, son diagnostic ainsi que la correction optique qui s’y rapporte !

amblyopie

Que veut dire amblyopie ?

L’amblyopie est aussi connue sous le nom de « l’œil paresseux ». Ce trouble oculaire est causé par une vision binoculaire (les deux yeux) déficient. Le champ visuel de l’enfant est atteint. Le cerveau va, en quelque sorte, rejeter l’image d’un œil. Ce globe oculaire est alors mis en veille. Les yeux, contrairement au strabisme, ne sont pas nécessairement déviés.

C’est une cause fréquente de la dégradation de la vue chez les enfants, pouvant aller jusqu’à causer une cécité ou une malvoyance permanente si ce trouble de la vue n’est pas diagnostiqué au plus tôt. 

Environ 2 à 3% des enfants de moins de 2 ans sont touchés par l’amblyopie. Néanmoins, il est nécessaire de réaliser un suivi ophtalmologique pédiatrique régulier, puisque ce trouble visuel peut se développer à tout âge, particulièrement auprès des enfants en jeune âge. 

Notre ophtalmologue, le Dr Stéphanie Zwillinger, est spécialisée en ophtalmologie pédiatrique, n’hésitez pas à la consulter, ainsi que son équipe multidisciplinaire COP9 pour l’amblyopie ! 

D’où vient l’amblyopie ?

Comme l’explique le Dr Stéphanie Zwillinger dans cette vidéo, l’acuité visuelle du nouveau-né n’est pas entièrement développée. Jusqu’à ses trois ans, le cerveau de bébé et son système visuel ont besoin de recevoir des informations claires, afin de bien développer les voies optiques et cérébrales. Ce n’est que vers 8-9 ans que le cerveau termine ses connexions.

Cependant, si le cerveau ne reçoit pas assez d’informations d’un œil durant cette période, il va finir par l’occulter progressivement, comme s’il n’existait pas, jusqu’à causer une perte de vision partielle voire totale.

Cette dégradation de la vision peut être causée par :

L’amblyopie peut être génétique : parents, n’hésitez pas à faire dépister au plus tôt vos enfants pour une prise en charge précoce !

Quels sont les symptômes de l’amblyopie ?

L’amblyopie étant une pathologie touchant essentiellement les enfants, les symptômes peuvent être complexes à repérer au quotidien. Trop petits , ils ne peuvent pas formuler les problèmes de vue qu’ils rencontrent. Et plus grand, ils n’ont pas conscience d’avoir une vision différente puisqu’ils ont grandi avec cette anomalie du champ de vision.

Parents, nous vous donnons nos astuces pour reconnaître cette déficience visuelle. Si votre enfant :

  • plisse les yeux ;
  • se couvre un oeil ;
  • a un oeil qui va vers l’intérieur ou l’extérieur ;
  • présente une pupille blanche sur les photos (cataracte totale) ;
  • se plaint de maux de tête ou de fatigue visuelle ;
  • a du mal à percevoir la profondeur ;
  • perd les objets de ses mains, semble maladroit ou a des problèmes de coordination.

Si vous observez un ou plusieurs de ces symptômes, nous vous invitons à consulter un ophtalmologue pédiatrique. Il pourra ensuite vous orienter, avec votre enfant, vers une rééducation orthoptiste et psychomotrice. Notre espace COP9 vous propose cet ensemble de soins en un seul et même lieu !

Comment diagnostiquer l’amblyopie ?

Dès la naissance, et au cours de la petite enfance, il est possible de réaliser un examen ophtalmologique pour dépister des troubles de la vue. Nous vous rappelons qu’une consultation régulière assure à tout âge la santé de vos yeux !

A l’école primaire, un dépistage des troubles de la vue est réalisé dans l’établissement scolaire avec des professionnels. Si une amblyopie est suspectée, l’enfant sera alors dirigé vers un spécialiste des yeux comme un ophtalmologiste ou un optométriste.

Le diagnostic se fait grâce à des examens ophtalmologiques indolores. L’examen de la vue est réalisé par l’orthoptiste, qui transmet ensuite son bilan orthoptique à l’ophtalmologue pédiatrique. Celui-ci interprète les résultats, et peut réaliser des examens de la vue complémentaires, comme un fond d’œil. Finalement, il propose un parcours de soins coordonnés à l’enfant et ses parents, ainsi qu’un traitement adapté.

Quel traitement contre l’amblyopie ?

Si l’amblyopie est diagnostiquée rapidement, elle peut être traitée et corrigée.

Dans le cas d’un trouble de la réfraction, l’enfant devra porter des lunettes à verres correcteurs ou des lentilles de contact. S’il s’agit d’une cataracte congénitale, une intervention chirurgicale peut être programmée. De même, dans le cas d’un strabisme trop fort, une chirurgie peut aussi être discutée avec les parents.

Cependant, si les lunettes de vue ne suffisent pas, le professionnel de la vue pourra vous donner une prescription de :

  • pansement oculaire à déposer sur l’oeil fort ;
  • collyre à instiller dans l’œil fort pour en brouiller la vision.

Ces solutions vont renforcer “l’œil paresseux” en l’obligeant à être plus actif et plus stimulé. Avec un port quotidien, l’enfant pourra retrouver une meilleure acuité visuelle.

En conclusion, la santé des yeux est essentielle et dès le plus jeune âge ! COP9 vous rappelle qu’un simple examen de la vision permet de détecter l’amblyopie. N’hésitez pas à consulter un ophtalmologiste pour réaliser un dépistage des troubles au moindre doute. Le Dr Stéphanie Zwillinger saura réaliser un test de vue personnalisé selon l’âge de votre tout-petit, et traiter tous défauts visuels efficacement avec son équipe pluridisciplinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *