Qu’est-ce qu’un bilan graphomoteur ?

Le bilan graphomoteur est une évaluation effectuée par notre psychomotricienne Emilie Regard, professionnelle de la santé, dans le but d’analyser les compétences motrices et graphiques d’un individu. 

Pratiqué sur prescription médicale, le bilan graphomoteur vous est présenté dans cet article COP9 : continuez votre lecture !

Qui réalise

le bilan graphomoteur ?

Le psychomotricien est le professionnel diplômé d’Etat compétent pour repérer et prendre en charge les troubles de la graphomotricité.

 

Le psychomotricien va prendre en compte dans son bilan graphomoteur l’ensemble des processus impliqués dans l’écriture. 

 

Il évalue par le biais de divers tests : 

 

  • l’organisation tonique, sensorielle, émotionnelle ;

  • les aspects moteurs et posturaux ;

  • l’organisation temporo-spatiale

  • la latéralité.

 

Pour son évaluation, notre psychomotricienne Emilie Regard utilise l’échelle BHK chez l’enfant et l’adolescent. 

 

Elle a été créée pour déceler précocement les dysgraphies et est régulièrement utilisée par les psychomotriciens, tout comme le bilan graphomoteur de G.B. Soubiran.

Pourquoi réaliser un bilan graphomoteur ?

Ce type de bilan est souvent recommandé dans le cadre d’une rééducation en cas de troubles de la motricité fine, de l’écriture ou de la coordination

Le bilan graphomoteur permet de repérer les difficultés liées à la réalisation de gestes précis, tels que tenir un crayon, tracer des lignes ou former des lettres. 

Il vise également à évaluer la coordination des mouvements, la latéralité, ainsi que la qualité de l’écriture

Qu’identifie

un bilan graphomoteur ?

Grâce à des exercices spécifiques, notre psychomotricienne peut identifier les éventuels troubles de la motricité fine, de la coordination visuo-motrice, ou même des troubles cognitifs sous-jacents.

 

Lors de ce bilan, différentes tâches sont proposées à l’individu, comme des exercices de coordination main-œil, des activités de réplication de formes, des tests de latéralité ou encore des épreuves d’écriture. 

 

Ces évaluations permettent d’obtenir une vision globale des compétences graphomotrices de la personne et de mettre en place un programme de rééducation personnalisé

graphomotricité TDAH projet therapeuthique

La dysgraphie peut-elle être dépistée avec un bilan graphomoteur ?

Un trouble de la graphomotricité, également appelé dysgraphie, est un trouble spécifique des apprentissages qui se manifeste par des difficultés dans l’écriture manuscrite

Les enfants atteints de dysgraphie peuvent avoir des difficultés à tenir correctement un crayon, à former des lettres de manière lisible et fluide, à respecter l’alignement et la taille des lettres, et à organiser leur texte sur la page. 

Ce trouble peut être d’origine neurologique, affectant les fonctions cognitives et motrices nécessaires à l’écriture, ou être lié à d’autres troubles tels que la dyspraxie ou la dyslexie. Il peut également être associé à des troubles du langage oral et écrit, comme la dysorthographie

Le dépistage et le diagnostic des troubles de la graphomotricité peuvent être réalisés par notre psychomotricienne Emilie Regard lors d’un bilan graphomoteur. Si vous observez que votre enfant a des difficultés d’écriture, n’hésitez pas à la rencontrer !

Le bilan graphomoteur

et la rééducation

En fonction des résultats du bilan graphomoteur, notre psychomotricienne pourra prescrire des séances de rééducation spécifiques, visant à améliorer les compétences graphiques de l’individu. 

 

Ces séances pourront être menées de manière individuelle, dans une salle adaptée, et pourront s’articuler autour d’exercices de coordination, de gestuelle, ou encore d’apprentissages scolaires adaptés.

 

Notre psychomotricienne pourra aussi proposer des séances de relaxation psychomotrice, spécialisée dans la méthode Soubiran.

 

Les enfants souffrant de dysgraphie peuvent également présenter des troubles du comportement, de la coordination ou de l’attention, et il est donc important de prendre en compte l’ensemble de leurs besoins pour leur permettre de s’épanouir à l’école et dans leur vie quotidienne.

En conclusion

Le bilan graphomoteur est un outil essentiel permettant de poser un diagnostic précis des troubles de la motricité fine et de l’écriture, afin de mettre en place une rééducation adaptée et de favoriser le développement psychomoteur et cognitif de l’individu. 

 

Il s’inscrit dans une approche pluridisciplinaire, auprès d’un psychomotricien ou d’une psychomotricienne, dans le but d’accompagner au mieux chaque patient souffrant de difficultés graphomotrices.

À découvrir aussi

Aller au contenu principal