CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​

Les aires visuelles et les troubles neurovisuels

Votre vision ne dépend pas uniquement de vos yeux. Votre œil perçoit une information, traitée par différentes aires visuelles situées dans le cerveau. Or, ces voies spécifiques peuvent être perturbées, causant des troubles neurovisuels. Au travers d’explications claires et précises, découvrez dans cet article le fonctionnement et les spécificités des aires visuelles, tout en vous sensibilisant aux troubles neurovisuels.

Troubles neurovisuels

Qu’est-ce que « les aires visuelles » ?

Les aires visuelles se situent dans le cortex visuel primaire de notre cerveau, placé à l’arrière de notre lobe occipital. Elles permettent à notre cerveau de nous construire une image précise de ce qui nous entoure, à partir de la captation de la rétine.

Afin de traiter l’information perçue par l’œil, le cerveau va s’appuyer sur le message visuel capturé par la rétine. Il le transforme en message nerveux, de nature électrique. Ce message passe alors par le nerf optique, jusqu’au cortex visuel primaire.

Les aires visuelles ont été décomposées en deux parties. Il est possible, grâce aux méthodes d’imagerie médicale et aux recherches cliniques, d’en définir assez précisément chaque l’emplacement et leurs fonctions données.

L’aire visuelle primaire correspond à l’entrée des messages visuels dans le cerveau. Ce sont les sensations visuelles élémentaires qui y sont analysées. Les aires visuelles secondaires sont affiliées aux formes, couleurs et mouvements de l’élément observé. Ces aires sont en échange de messages permanents et simultanés avec d’autres aires cérébrales afin d’obtenir la perception visuelle globale de ce qui nous entoure.

Quels sont les signes de troubles neurovisuels ?

Les signes de troubles neurovisuels peuvent être complexes à repérer puisqu’ils sont invisibles. Afin de les repérer, il est important d’avoir une vigilance constante : à la maison, au travail, à l’école, être attentif est la clef afin de repérer les troubles visuels.

Pour un enfant, le trouble neurovisuel se caractérise par une difficulté à fixer ou suivre des yeux un sujet en mouvement. La maladresse et la difficulté d’effectuer des gestes coordonnés peuvent aussi être des symptômes de ce trouble. Son comportement lors de nombreuses stimulations visuelles peut aussi être une clé d’analyse importante.

Dans le cadre scolaire, on constate que l’enfant a des facilités à l’oral, tandis que l’écrit est une tâche plus complexe. Il peut rencontrer des difficultés à se repérer sur une feuille comme au tableau, et a des lenteurs à effectuer les devoirs demandés, ainsi qu’une mauvaise posture. Cet ensemble provoque des résultats scolaires irréguliers.

Pourquoi effectuer un bilan neurovisuel chez votre orthoptiste ?

Un bilan neurovisuel est un examen réalisé par un orthoptiste, professionnel de l’étude des relations sensorielles et motrices entre les deux yeux. Ce bilan est à compléter par un bilan fonctionnel, dont l’objectif est d’évaluer la qualité de fixation et des stratégies du regard.

Cet examen s’adresse à tout type de patient, de tout âge. Pour les enfants, le bilan neurovisuel concerne les difficultés d’apprentissage scolaire, comme en écriture et en graphie, difficulté à se repérer dans l’espace ou les troubles de l’attention. Les patients adultes effectuent ce bilan s’ils présentent des difficultés visuelles causées par un traumatisme crânien, un AVC ou d’atteinte neurologique.

Lorsque l’exploration visuelle est réalisée par l’orthoptiste, il est important de savoir que le bilan orthoptique obtenu ne permet pas d’obtenir un diagnostic des troubles constatés dans l’apprentissage (comme la dyslexie, la dysgraphie, ou tout autre dysfonctionnement cognitif). Le bilan neurovisuel permet d’orienter le diagnostic et complète les bilans effectués auprès d’autres spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.