CHIRURGIEN OPHTALMOLOGISTE
Spécialiste Glaucome, Cataracte, Pédiatrie​
APPELEZ-NOUS

Comprendre… L’astigmatisme

Dans cet article, l’équipe COP9 et notre ophtalmologue le Dr Stéphanie Zwillinger vous proposent un contenu un peu différent ! Nous avons essayé de condenser vos principales questions à propos de l’astigmatisme, afin de mieux le comprendre. Alors, savez-vous exactement ce qu’est ce trouble visuel ? Comment va-t-on voir de près et voir de loin ? Ses causes ? Parents, saurez-vous en reconnaître les premiers symptômes ? Continuez votre lecture pour en apprendre davantage !

astigmatisme

Qu’est-ce que l’astigmatisme ?

L’astigmatisme trouve son origine dans une forme anormale du globe oculaire, ne permettant pas d’avoir une vision normale (emmétrope).

L’astigmate ne peut pas voir correctement, ni vision de près ni vision de loin. Cette pathologie fait partie des troubles de la vue commun : les ¾ de la population en est atteinte, à des dioptries différentes.

La vision d’un astigmate est plus ou moins floue, causée par des troubles de la réfraction de l’œil. Les images perçues, et les informations envoyées au cerveau sont alors déformées.

Ce défaut de vision nécessite une correction : seul un bilan visuel auprès de votre ophtalmologue pourra vous proposer des solutions adaptées à votre âge et acuité visuelle lors d’un rendez-vous en cabinet d’ophtalmologistes.

Quelles sont les causes de l’astigmatisme ?

Comme nous l’avons évoqué plus ci-dessus, l’astigmatisme trouve son origine dans une déformation de la forme de l’œil. Normalement, celui-ci est rond, mais un œil astigmate sera ovale, causant ce trouble de la vision.

Pour bien voir, l’œil humain a besoin de rayons lumineux, mais celle-ci doit suivre un trajet droit et direct, en passant par la cornée, pour se projeter sur la rétine située au fond du globe oculaire. Dans le cas d’un œil porteur de ce défaut visuel, cette lumière va être déportée vers le haut, le bas, ou plus rarement de manière latérale. Elle ne peut donc pas atteindre correctement la rétine, et l’objet observé apparaîtra au cerveau comme flou, déformé ou inexact. Faire une mise au point est donc impossible pour une personne atteinte d’astigmatisme.

Nous attirons votre attention sur le fait que ce défaut de vision est héréditaire ! 

Il y a donc plus de chances que vous soyez astigmate si vos parents le sont, et de même, la vision de votre enfant sera à surveiller. Lors d’une consultation en pédiatrie, n’hésitez pas à faire part au Docteur Stéphanie Zwillinger de vos antécédents médicaux familiaux.

Comment savoir si votre enfant a de l’astigmatisme ?

L’astigmatisme peut se manifester de manière très différente selon les enfants : leur âge, leurs habitudes de vie, leur environnement, le niveau de leur acuité visuelle… Tous ces éléments sont à prendre en compte pour savoir si votre enfant en est atteint. 

Dans le cas d’un astigmatisme léger :

  • fatigue oculaire ;
  • maux de tête ;
  • difficulté à différencier des lettres.

Dans le cas d’un astigmatisme plus prononcé :

  • les symptômes précédemment cités ;
  • l’enfant va plisser les yeux ;
  • regarder de près ou de loin devient plus complexe dans le temps.

Par ailleurs, l’équipe COP9 vous informe qu’un enfant peut être astigmate isolé (uniquement cette pathologie), mais aussi avoir plusieurs troubles visuels comme l’astigmatisme et myope ou hypermétrope. N’hésitez donc pas à prendre un rendez-vous ophtalmologique régulier pour votre enfant dans notre espace multidisciplinaire. 

Quelles sont les différentes formes de l’astigmatisme ?

Ce trouble de la vue peut être catégorisé chez l’adulte (et l’enfant et adolescent) en 3 catégories.

Astigmatisme faible : 

  • une légère fatigue visuelle ; 
  • une vision floue de nuit, ou dans la pénombre ;
  • des lettres sont confondues.

Astigmatisme modéré : 

  • les éléments précédents ; 
  • une augmentation des défauts visuels au travail ;
  • une acuité insuffisante en faible luminosité.

Astigmatisme important : 

  • les mêmes symptômes ;
  • un manque de netteté de près et de loin, au quotidien ;
  • l’impossibilité de voir correctement.

Selon son niveau, il nécessite une prescription de correction optique (port de lentilles, lunettes de vue…) par votre ophtalmologiste, puis de vous rendre chez votre opticien. Adulte, il vous sera aussi possible de prendre rendez-vous chez un chirurgien permettant de corriger en chirurgie au laser ce trouble. Mais nous parlerons de la correction de l’astigmatisme, comme la chirurgie réfractive, dans un article dans les prochains mois !

Pour conclure notre article sur l’astigmatisme, l’équipe COP9 et le Dr Stéphanie Zwillinger vous rappellent qu’en cas de troubles de l’accommodation, de problèmes de vue, il est nécessaire de corriger un défaut, même s’il vous semble minime, car il peut évoluer dans le temps ! Pour les plus jeunes, un dépistage précoce est conseillé afin d’être plus vite corrigé. Votre ophtalmologue trouvera les meilleurs moyens de correction adaptés à votre enfant, lui apportant vision nette et confort au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *